Contact
  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Instagram - Black Circle

Martine De Nardi

denardimartine@aliceadsl.fr

Quartier La Brémonde
04110 Vachères

04 92 75 81 77
06 60 18 98 93

Une approche manuelle (issue de la Fasciathérapie)

L’approche manuelle de la Gymnastique Sensorielle Périnatale, issue de la Fasciathérapie, est une méthode thérapeutique préventive et curative, mais aussi pédagogique, qui permet de soulager et de traiter les problématiques les plus courantes :

  • Lors de la grossesse : elle permet la libération des douleurs (lombaires, cervicales, bassin...), des contractions précoces, des angoisses, des nausées, des problèmes de positionnement et de retard de croissance du bébé, des problèmes vasculaires, des tensions ou des relâchements du périnée… Elle favorise la communication maman/bébé ou parents/bébé par un dialogue manuel, un corps à corps, un cœur à cœur, très touchant et profond.

  • Lors de l’accouchement/naissance : elle favorise l’efficacité des contractions par la libération du crâne et de l’axe crânio-sacré, elle soulage les douleurs par la libération du bassin, du petit bassin, des lombaires, des sacro-iliaques, du périnée... Elle accompagne aussi la progression de l’accouchement et celle du bébé lors de sa naissance.

  • Lors du post partum : elle permet de gérer la fatigue, le stress, le baby blues, l’allaitement, certaines formes de dépressions, par la rééquilibration des grands systèmes, par la libération et la rééducation sensori-motrice du petit bassin et du périnée. Elle traite les incontinences, préserve l’intimité délicate et l’équilibre pelvien de la femme et libère les problématiques liées à la sexualité... Elle permet aussi la gestion des déséquilibres du bébé : sommeil, agitation, colères, reflux gastro-œsophagien, coliques…

Elle invite à installer les bases de la relation via une communication sensorielle précoce parents/bébé à travers l’écoute de soi et de l’autre, le toucher relationnel, l’empathie avec une réciprocité et le mouvement sensoriel.


Elle construit ainsi les bases de la parentalité
durant les trois étapes de la grossesse, de l’accouchement et du post-partum.

Une approche gestuelle (Gymnastique Sensorielle)

Il s’agit là d’effectuer des mouvements, doux et harmonieux, de manière structurée, coordonnée et globale, en lenteur ou en rythme, au sol, assis, debout ou sur un ballon, en respectant les lois physiologiques du corps en mouvement, dans lesquels on intègre la présence du bébé. Cette gymnastique douce et profonde offre à la maman ou aux parents une possibilité d’écoute sensorielle de leur corps et de leur bébé.

Ces mouvements sont simples à réaliser et à apprendre, ce qui permet aux parents de les reproduire facilement et rapidement chez eux. Ce qu’ils font souvent très spontanément, par l’envie de retrouver un confort, un temps de pause, après une journée bien remplie. Et aussi par goût de la qualité relationnelle que cette pratique engendre dans la relation avec soi, son bébé et son partenaire.

L’approche gestuelle de la Gymnastique Sensorielle Périnatale permet d’accompagner et de préparer la maman à s’adapter aux différentes modifications corporelles et psychiques inhérentes à :

  • La grossesse, en permettant d’installer un confort corporel, une acceptation d’une nouvelle image de soi..., en proposant une préparation sensorielle à la gestion et à l’acceptation de l’effort, de l’intensité et de la douleur de l’accouchement /naissance.

  • L’accouchement / la naissance, en proposant un accompagnement sensoriel des mouvements et des postures d’accouchement/naissance pour favoriser la progression du mouvement de naissance du bébé et celle du mouvement d’accouchement de la maman. Elle invite aussi à un travail relationnel via une coordination corporelle et psycho émotionnelle vis à vis de soi, du bébé, ainsi que du père, quand il souhaite être présent.

  • Au post partum, en réintégrant l’équilibre corporel et somato-psychique d’un nouveau rapport à soi, au bébé, à la parentalité, au couple... En rééduquant précocement après l’accouchement de manière sensori-motrice le périnée localement puis dans la globalité corporelle. Cette rééducation peut être précoce car elle prend en considération les aspects corporels sensoriels et psycho émotionnels de la personne. Elle se fait en lenteur et en rythme afin de redonner au périnée toutes ses fonctions physiologiques pour la vie quotidienne. Cela permet à la maman de réinstaller une relation cohérente avec son intimité et sa sexualité. … Ensuite, il y a une rééducation sensori-motrice également des abdominaux localement et dans la globalité corporelle, afin que la maman retrouve une puissance d’action centrée sans se faire mal.

  • Elle propose également la gestion corporelle et psychique des césariennes pour la maman et le bébé. Ceci en libérant le mouvement d’accouchement de la maman et le mouvement de naissance du bébé stoppé dans les tissus du corps, la césarienne étant un arrêt de ces deux mouvements. Les femmes qui viennent d’accoucher ont rarement connaissance de cet accompagnement qui peut leur être proposé durant cette période délicate.

    L’approche gestuelle de la GSP est ainsi une pédagogie qui permet à partir d’un accordage somato-psychique, d’une expérience corporelle vécue, d’un éveil perceptif, l’apprentissage d’un nouveau rapport à soi et à l’autre installant des bases incarnées et concrètes de la parentalité.

Une approche introspective sensorielle

L’introspection  sensorielle permet une écoute de son intériorité corporelle et psycho émotionnelle.

Dans cette période de grand changement, elle donne la possibilité à la maman de s’offrir un temps de pause, pour faire un état des lieux et faire le point sur la relation à son corps, à sa pensée et à son émotion, c'est-à-dire à elle-même ainsi qu’à la présence de son bébé en elle.

Pour le papa, elle lui permet également de s’offrir un temps de pause, pour faire un état des lieux et faire le point sur la relationà son corps, à sa pensée et à son émotion, c’est-à-dire à lui-même, tout en apprenant à prendre contact avec son bébé, à l’accueillir par empathie, sans le toucher directement.

Dans ce temps de pause, cette approche introspective sensorielle apprend à la personne à s’écouter dans le silence et à aller à la rencontre de ce qui vit à l’intérieur d’elle. Elle peut percevoir différemment son bébé, une animation interne, un mouvement interne, une forme d’intelligence sensible qui quand on la ressent donne un profond sentiment d’existence incarnée. Ressentir ce sentiment d’existence incarnée installe une solidité, un équilibre, un calme qui est indépendant des situations et des événements extérieurs et intérieurs.

Elle invite ainsi les parents à se mettre en relation avec leurs ressources profondes éprouvées,  desquelles ils peuvent apprendre quelque chose lié aux vivants, que l’on nomme relation sensible.

L’entraînement à entrer en relation avec ces ressources internes sensibles, de les ressentir en eux, apprendra aux parents à s’adapter à ce qu’ils ne connaissent pas, à ce qui évolue en permanence, durant tout le déroulement de la grossesse, mais aussi le jour de l’accouchement et après l’accouchement.

Une approche verbale et écrite

Il s’agit là, à partir d’une expérience vécue dans une immédiaté, qu’elle soit manuelle, gestuelle ou introspective, d’exprimer ses perceptions et de valider son vécu, d’en apprendre quelque chose. Ainsi la maman ou les parents peuvent accéder à une nouvelle connaissance d’eux-mêmes et de leur bébé, les amenant à une prise de conscience qui pourra déboucher sur une prise de décision puis sur un passage à l’action suivit d’une réflexion liée à cette mise en action.

Le praticien sollicite la réflexion de la personne à partir de son vécu corporel qui donne de nouvelles informations pour alimenter une nouvelle réflexion plus globale.

 

Selon Martine De Nardi, ce travail verbal permet « d’ouvrir à un dialogue et à des questionnements concernant les différents atouts repérés en soi lors de ces exercices. Ceci afin de s’adapter au mieux à chaque étape de la périnatalité… »

 

Pour la maman ou les parents qui le souhaitent, ce travail verbal pourra être prolongé par un travail écrit, laissant une trace précieuse de leur vécu, à partager plus tard avec leur enfant.

Cette proposition d’écriture se fait sous la forme d’un journal de bord, de manière pédagogique à partir des 7 étapes d’un processus de transformation, défini et décrit par Danis Bois et Eve Berger dans leurs ouvrages respectifs :

« Le Moi Renouvelé » et « La Somato-Psychopédagogie » aux Editions Point d’Appui.