Contact
  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Instagram - Black Circle

Martine De Nardi

denardimartine@aliceadsl.fr

Quartier La Brémonde
04110 Vachères

04 92 75 81 77
06 60 18 98 93

QUELQUES TEMOIGNAGES 

Témoignage de E…… : « Les exercices sur table demandent un travail de respiration et de concentration plus puissant et plus précis, un travail d’observation en finesse.

Ils m’ont beaucoup aidée à situer dans mon corps la place de chaque organe et de son enveloppe osseuse (particulièrement dans la région intéressée, le bassin mais aussi le buste et les jambes, puisque, je l’ai bien senti, tout est lié)… Je me souviens pendant l’une de mes premières rencontres avec ma sage-femme avant l’accouchement, mon petit suivait avec exactitude les montées très hautes et descentes très basses dans mon ventre que nous écoutions avec nos mains, c’était fou ! ». 

Cette possibilité est offerte car nous invitons la maman et/ou le papa à accompagner le mouvement du bébé, perceptible par le toucher qui est donc « starter » de leur propre mouvement.

 

Témoignage de C……. « En quoi la préparation m’a été bénéfique ? J’emploie le mot bénéfique car pour moi ce fut le cas. En fait je vais reprendre au point de départ : ma première consultation, mon ventre ne se voyait vraiment pas pourtant dans ma tête il était fort gros. Les premiers mois, l’angoisse de l’accouchement m’effleurait un peu l’esprit mais ce n’était pas non plus une angoisse trop forte. Ce qui me travaillait le plus était de savoir plutôt quand est ce que serait le bon moment pour aller à la maternité !

En me disant ça, la préparation à l’accouchement devenait indispensable pour apprendre ce que disait mon corps. Tout ça j’en ai pris conscience avec la sage-femme, le RESSENTI !

 

Ah ! lala, ce mot là était dans mon vocabulaire, juste dans mon vocabulaire, car exprimer avec des mots sur ce que l’on ressent est très dur. Il faut vraiment être très concentrée et enlever sa tête, la poser et se détendre et s’écouter.

 

Je pense que cette préparation m’a appris à m’écouter, à savoir plus ou moins ce que je devais faire face à un certain moment.

Tous les cours apportent  certaines réflexions auxquelles on ne pense pas forcément . Chez nous nous avons les livres mais franchement on apprend mieux face à une personne. Un livre c’est froid, une personne cela répond directement aux questions et cela conforte +++. 

 

Le cours sur la respiration est pour moi celui qui a fait que mon accouchement s’est bien passé, c’est le plus important. Le cours sur la délivrance était très intéressant par rapport à mon compagnon !

 

Tout cela pour dire que pendant cette préparation j’ai pu acquérir une certaine assurance même si pour moi c’était l’inconnu total car on a beau dire c’est un événement que l’on vit qu’une fois !

 

Je pense que je suis restée dans l’optique de ne pas paniquée, être calme malgré la douleur de plus en plus présente. Quand nous étions dans la chambre à attendre que le col se dilate, ma concentration était basé sur ma respiration ainsi que sur ma position ( allongée sur le coté). Durant l’accouchement, cela va très vite enfin pour moi c’était comme ça, je crois même que je voulais que le bébé arrive vite.

 

Les mots qui me viennent à l’esprit concernant cette préparation sont aussi d’inclure le compagnon dans cette ouverture, d’avoir des réponses à toutes nos questions afin d’être le moins angoissée et de vivre une grossesse idéale ! 

Le ressenti de mon mari était qu’il participe le plus possible au bon déroulement de mon état moral, donc m’accompagner aux cours était pour lui une manière de savoir, pour après me rassurer. Etre aussi là tout simplement pour son bébé à venir ! ».

Permettre à une femme de se réapproprier son corps, de ne pas subir l'état de grossesse, de découvrir de nouvelles sensations, proposer à un homme un véritable travail d'accompagnement et les accompagner tous deux à rencontrer leur bébé sur les bases d'un travail « d'accordage corps-psychisme » favorisent le maintien de l'homéostasie et l'eutocie, facilitent la relation parents-bébé et un post-partum cohérent.

 

C’est ce que résume C…… dans son témoignage dont voici quelques passages : « Ces quelques lignes pour témoigner du moment fabuleux que nous avons vécu lors de la venue au monde de notre deuxième garçon …Nous sommes enchantés par la préparation en Gymnastique Sensorielle Périnatale. Les semaines et les mois commencent à défiler au grés des séances. Et j’ai l’impression de me découvrir de nouvelles sensations. De me réapproprier mon corps et de ne plus subir cet état de grossesse. Je prends conscience de mes appuis qui me seront fort utiles pour cet accouchement. Même si je ressors de chaque séance en larme, j’ai la sensation de bien-être après, d’un calme et d’une meilleure maîtrise de mon corps.  Quant à mon compagnon, il prend une part active à cette grossesse… 

Mercredi 17h, les contractions se font de plus en plus douloureuses et précises, je souffre atrocement et notamment en haut des cuisses, je n’arrive pas à rentrer dans mon corps et suivre les contractions. Je suis emportée par la douleur et rien ne me soulage hormis un va et vient de gauche à droite, j’essaie de me replonger dans les séances de la sage-femme mais rien n’y fait, la douleur est là et j’ai l’impression que ça ne va pas s’arrêter d’aussitôt….

J’ai l’impression d’être dans une autre sphère, je sens une contraction qui monte et mon vagin qui s’écarte encore plus que toute à l’heure et je pousse le sol avec mes orteils car je suis ou du moins j’ai la sensation de ne plus être assise mais debout. Ça y est, il est là, 4Kg020 de bonheur !!!… En tout cas j’ai vécu un des moments les plus extraordinaires de ma vie et j’ai l’impression que mon corps est vivant ».